Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Présentations Flux RSS MembresRecherche
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Les Darkens blancs du Trihngahë
Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [31/01/2015] à 10:08

J'ouvre ce sujet pour vous soumettre les pistes sur lesquelles j'envisage de partir concernant ces tribus.


Je me suis basé sur plusieurs éléments glanés dans le Manuel d'itinérance:

-Ils peuvent contrôler l'électricité

-Ils ignorent tout du Shaan

-A leur naissance, ce sont des darkens "conventionnels" à la peau rouge, jusqu'à ce qu'ils soient immergés dans le Lac Rouge, moment à partir duquel ils acquièrent leur peau blanche et leur maîtrise de l'électricité


Partant de là, j'envisage 2 voies:

– Soit le Lac Rouge est une zone de perturbation trihnique qui, lorsque l'on s'y immerge, provoque une augmentation de l'Esprit au détriment de l'Âme, ce qui pourrait expliquer l'apparition des pouvoirs liés à l'électricité (élément lié à l'Esprit) et l'ignorance liée au Shaan (abolition des émotions liée à la perte d'Âme), le changement de couleur de peau n'étant qu'un effet secondaire…

-Soit le Lac Rouge est colonisé par une forme d'amibe (ou autre micro-organisme) qui se lie aux individus qui rentrent dans le lac (par symbiose ou parasitose)et qui a la propriété de se nourrir des émotions (liées à l'âme), plus particulièrement les émotions fortes qui sont l'apanage des Darkens.

Le processus entraînerait le blanchissement de l'épiderme et une augmentation des influx électriques aux sein de l'organisme, entraînant une augmentation de l'Esprit et l'apparition du contrôle de l'électricité…


Dans cette vision, ces Darkens se distingueraient des Darkens classiques par:

– l'absence de Rage Darken (inhibée par l'absence d'émotions violentes) que je remplacerais par un autre pouvoir de Race (j'envisage un truc du genre Surtension, où sous l'afflux de "nourriture émotionnelle", le "symbiote" générerait une importante quantité d'électricité)

– un caractère très "froid": l'absence d'émotion couplée à un Esprit fort les rendrait plus "calculateurs", moins impulsifs que leurs cousins rouges. elle serait matérialisée soit par une Âme plus faible, soit un Shaan bridé (ne pouvant dépasser 1 ou 2)

– les fameux pouvoirs liés à l'électricité, qui restent à définir…

– une relative résistance à la Nécrose, malgré une Âme et/ou un Shaan faibles, du fait de leur absence d'émotion: leur symbiose les prive de joie et de désir, tout comme elles les prive des sentiments de destruction liés à la Nécrose. (Ce point reste à voir, ça fait un peu "too much")


Je ne cache pas que j'ai une préférence pour la deuxième piste, qui m'a plus inspiré pour l'instant.


Ces approches, par leur impact sur l'Âme et le Shaan, pourraient servir de base pour un scénario où un Prince Nécrosien s'intéresserait aux propriétés d'affaiblissement de l'Âme du Lac Rouge (ou au contraire voudrait faire disparaître ce "foyer de résistance" à la Nécrose dans le cas où le symbiote en octroirait une) ou d'autres joyeusetés du genre…


Voilà, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, ce que ça vous inspire 😉


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [31/01/2015] à 10:22

Pour info, la description d'Elecland est un peu plus développée dans le wiki par rapport au bouquin : http://www.shaan-rpg.com/wiki/heos/continents/

Si ça peut t'aider dans tes réflexions…


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [31/01/2015] à 11:35

Je partirai plus sur le fait qu'ils soient déjà blancs à la naissance, ils sont comme ça, point. En revanche, le rituel dans le lac rouge marquerait une étape initiatique qui leur fait quitter le monde de l'adolescence pour devenir des adultes.


Si tu préfères la deuxième voie, go !


Sinon, le coté calculateur, sans rage me va très bien, ça peut leur donner un coté Spokien qui peut être très rigolo.


Dans l'idée, tous n'ont pas la capacité de générer de l'électricité, c'est seulement l'apanage des seigneurs (c'est pour ça qu'ils sont seigneurs d'ailleurs). En revanche, tous on un lien privilégié avec les flux électriques et peuvent les canaliser à plus ou moins grande échelle.


En gros, on aurait le seigneur qui fait office de générateur et les sbires qui font office de relais.


Mais en formation militaire, on imagine ce que cela pourrait donner : le seigneur en arrière, tous les soldats reliés les uns aux autres, certains servant de modulateur et enfin les "lanceurs" ceux qui sont au premier plan et qui balancent la foudre..


Selon les effets électriques souhaités, on aurait alors diverses formations militaires, façon armée romaine : la formation de la foudre, la formation du feu, la formation magnétique, etc…


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [31/01/2015] à 12:38

Ben en fait, ils ne peuvent pas être blancs à la naissance, vu que je me suis basé sur ce qui est écrit p.264, où il est dit, à propos du Lac Rouge, que "les darkens, nés avec la peau rouge, en ressortent avec la peau blanche et la faculté de contrôler l'électricité"


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [31/01/2015] à 12:59

Pour ce qui est des applications guerrières, j'avais commencé à y réfléchir, en me disant que ça pouvait là aussi être source d'intrigue, du genre des humains qui y verrait le moyen de créer des super-soldats autonomes (imaginer l'un de ces darkens blancs morphondu et capable d'auto-alimenter ses modules biomorphiques de façon beaucoup plus efficace que ceux actuels…) ou juste de se constituer une armée de mercenaires en les équipant d'armes capables d'utiliser l'électricité qu'ils génèrent ou relaient…


Sans compter ceux qui pourraient voir dans ces tribus une source d'énergie, quitte à réduire une partie de cette population en esclavage pour en faire des générateurs vivants…Pas sûr que ça soit réalisable mais il y aurait toujours des mauvais plaisants pour vouloir essayer…


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [31/01/2015] à 13:06

Je viens de parcourir le lien que tu as donné Julien, et c'est plutôt cool car ça colle plutôt bien avec ce que j'envisage:

-au niveau du rapport avec le Shaan et la Nécrose

-les pouvoirs psy (qui à mon sens collent bien avec un Esprit fort)

-les animaux qui utilisent l'électricité (compatible pour moi avec le fait qu'une amibe symbiotique puisse donner un contrôle sur l'électricité)


J'avoue que ça faisait un petit moment que je n'avais pas jeté un oeil sur le wiki, m'étant concentré sur les PDF et le bouquin, d'où le fait que j'ignorais ces détails, erreur maintenant corrigée 🙂


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [31/01/2015] à 14:57

Ah ok, j'vais zapé qu'ils étaient rouges à l'origine… Donc on reste bien comme ce que tu as décrit…


Impec tes suggestions de darken-blanc morphés qui alimentent leurs propres modules avec leur électricité… C'est une belle combo.

Très bon aussi les darken blanc en esclavage, utilisés comme source d'énergie par un complexe humain… On pourrait imaginer un Darken qui s'insurge, du nom de Spaartan et qui lève une armée pour renverser le pouvoir humain. Les persos pourraient être envoyés à Elecland pour lui prêter main forte… et hop, une campagne…


Ben voilà, tu as toutes les clés en main, y'a plus qu'à…


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [31/01/2015] à 15:14

J'y travaille, j'y travaille 😀


et puisque j'y travaille, je reviens sur mon idée d'en un peuple où l'Esprit domine les émotions et sur le point qu'ils ne connaissent rien au Shaan (et à la Nécrose, non plus, simplement parce qu'ils n'ont jamais été à son contact)


Donc au début je pensais leur donner une valeur d'Âme faible et un Shaan bloqué à 1, tablant qu'un individu dépourvu (ou presque) d'émotions aurait forcément une Âme faible et un rapport à son environnement/entourage très limité…

Pour compenser, je leur aurais octroyé une forme de résistance aux attaques sur l'Âme et donc à la Nécrose en fonction de la piste de travail retenue:

-soit c'est leur "symbiote" qui la leur transmet

-soit c'est une forme de pouvoir psychique, une sorte de "bouclier mental"


D'ailleurs au sujet de l'origine du changement, concernant la piste "trihnique", en y repensant, le rituel de "baptême" des Darkens blancs pourrait avoir lieu au cours de nuits où seule Win est présente dans le ciel Héossien, nuits au cours desquelles, quand elle se reflète à la surface du Lac Rouge, ce dernier agit tel un "portail" sur la dimension des trihns d'Esprit…

Tout individu qui y est immergé à ce moment voit alors son équilibre trihnique "perturbé" en faveur de l'Esprit.


J'avoue que c'est maintenant cette piste qui me séduit davantage, elle apporte une dimension plus mystique au postulat et j'imagine déjà la scène du rituel d'immersion


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [11/02/2015] à 14:24

Pour vous tenir au courant sur mes avancées:


– j'ai fini par retenir la piste du "rituel de baptême" dans le Lac Rouge, les nuits où seule Win est présente, pour l'atmosphère qui peut se dégager d'une telle scène.

Pour les causes du phénomène, j'envisageais de considérer qu'une Stèle d'embiose (défaillante ou pas) se trouverait au fond du Lac et qu'au cours de ces nuits particulières, une sort de pont de lune se créerait entre la stèle et Win via le Lac.

Au cours de ce rituel, l'équilibre trihnique de l'individu se trouve perturbé, si le corps est peu affecté, les rapports Âme/Esprit s'orientent clairement vers l'Esprit, au détriment de l'Âme.

Ils en ressort des Darkens blancs au tempérament excessivement posé, pour ne pas dire froids et calculateurs, à l'opposé de leur tempérament impulsif originel.


-Pour la petite histoire, les Darkens originellement rouges auraient découvert les propriétés du Lac de façon fortuite, peut-être au cours d'une épreuve à laquelle ils se seraient livrés une de ces nuits.

C'est ainsi qu'apparut le premier Seigneur Darken Blanc (son nom reste à définir), ses nouvelles facultés de raisonnement lui firent rapidement entrevoir les possibilités liées à ce changement de tempérament, comme la possibilité d'apaiser voire éradiquer les tensions entre clans afin de s'unir en une seule grande nation…

J'ai retenu le fait qu'il existe une hiérarchie au sein des Darkens blancs, avec l'émergence de "lignées de Seigneurs" qui acquièrent de plus grands pouvoirs au cours du baptême.

Si l'ensemble des Darkens blancs possède la faculté de contrôler l'électricité "existante", seuls les seigneurs possède celle d'en générer, les autres pouvant alors servir de "relais".


-Au niveau de leur pouvoir de race, j'ai pensé remplacer la rage Darken, par une sorte de "pragmatisme exacerbé" qui leur octroie un bonus de défense face aux attaques d'Âme, quand leur Âme devient trop basse (les détails restent à définir)

Je ne me suis pas encore trop penché sur les pouvoirs "psy" qu'ils peuvent développer, pour l'instant certains des pouvoirs de Savoir (type clairvoyance, extension cognitive) collent déjà bien au profil…


Forcément, à me pencher sur ce peuple, j'en viens à imaginer des intrigues possibles, du genre où le Shaani, au cours de ses pérégrinations, se retrouve face à un fugitif Darken blanc ayant réussi à échapper à ses geôliers humains, par chance avant que ceux-ci ne parviennent au labo qui était leur destination…

Le darken demande alors l'aide du Shaani pour regagner le Trihngahë, afin d'avertir son peuple de la menace que peuvent représenter les humains (le fugitif ayant déjà subi diverses expérimentations de la part de ses bourreaux)…


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [11/02/2015] à 16:05

Yep, très bon tout, ça, sauf pour le pouvoir qui est trop proche du pouvoir racial Nomoï, (Sagesse Nomoï) bonus de défense d'âme +2.


Moi, j'irai bien bourrin avec un pouvoir de décharge électrique (1 fois par jour) , qui permet lorsqu'une blessure légère est occasionnée, de tétaniser sa victime. La cible est alors considérée comme étourdi (malus de 1 à toutes les actions et défenses.) durant la situation.


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [11/02/2015] à 16:21

Oui bonne idée, effectivement le pouvoir que je proposais était très proche de celui des nomoï…


Je pense que je vais retenir ton idée concernant la décharge électrique et que je réserverais l'idée d'une résistance psychique pour un pouvoir qui leur serait exclusif, type pouvoir psy


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [11/02/2015] à 18:22

Ca peut être intéressant d'en faire des guerriers de l'Esprit, avec des nouveaux Pouvoirs d'attaque et de défense d'Esprit, en plus de Pouvoirs plus physiques basés sur l'électricité.

En tous cas, les idées de développement évoquées pour l'instant sont bien chouettes.


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [11/02/2015] à 20:41

C'était un peu mon intention, je comptais m'axer sur cet aspect pour vraiment pousser la différence entre eux et les Darkens rouges, plus "physiques".


Content que les idées proposées vous plaisent, j'ai encore pas mal de choses à préciser pour finir de donner une cohérence à ma vision de ce peuple


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [11/02/2015] à 21:56

Il faudra aussi faire un autre système que celui des castes.

On pourrait imaginer 5 Dogmes ou des Maisons qui regroupent 2 domaines à chaque fois et qui structureraient la société des Darken blancs. ça pourrait faire des archetypes de cette société.


Par exemple, comme Maison on pourrait avoir :

Les lames d'or (COMBAT et SOCIAL)

les Étincelants (SAVOIR) ce sont les seigneurs, ceux qui peuvent générer de l'électricité

Les âmes grises (NÉCROSE)

Les Magnétiseurs (TECHNIQUE et RITUELS)

Les batteleurs (SURVIE et ARTS)


enfin, c'est l'idée quoi, on peut faire ce qu'on veut 🙂


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [12/02/2015] à 10:20

Tout à fait, je voulais aussi leur donner une organisation sociale différente, j'aime bien ton idée de maison en fonction des domaines de prédilection.


Je vais me pencher sur la question, je verrais bien une des maisons dédiée à la technologie de l'électricité, une autre qui gérerait le côté "mystique" de leur baptême, etc…


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [19/03/2015] à 14:36

Devant l'activité frénétique de création qui se dégage du forum en ce moment, je ne pouvais rester inactif plus longtemps 😀


Donc voilà, je reviens un peu sur la cause du changement de "nature" des Darkens au cours du rituel de "Baptême spirituel":

comme décrit précédemment, le changement qui s'opère sur les individus qui s'immergent dans le Lac Rouge vient du fait qu'au cours des nuits où seule Win est visible (et pleine), il se crée un "pont de lune" entre la surface du lac et cette lune (qui représente une incarnation du plan de l'esprit)…

Cette "proximité" avec le plan de l'Esprit provoque alors un bouleversement de l'équilibre trihnique chez les sujets immergés.


Mon post concerne plus précisément la cause de ce "pont de lune":

j'ai pris comme postulat que bien avant l'ère actuelle, les Sarens ont mené des expériences sur les d'embiose, le phénomène qui s'y rapporte et les liens qu'elles entretiennent avec les plans trihniques.

Donc dans mon idée, tout partirait de l'étude d'une stèle à l'époque des Saren: ces derniers, cherchant à percer les secrets de l'accès aux plans trihniques auraient érigé une structure autour d'une Stèle d'Hespride (je vois les Sarens comme une race très tournée vers la recherche et la science donc vers l'Esprit) afin d'ouvrir un passage vers son plan de façon plus "conventionnelle" qu'à travers un Rituel d'Embiose, par trop "aléatoire" pour un esprit scientifique…


A force de recherches, ils parvinrent à mettre au point un dispositif permettant l'activation de la stèle sans recourir à un rituel et purent jouir de ses bénéfices (autant sur le point de l'Esprit que de l'énergie que représente le trihn d'esprit qui est le trihn des forces électriques, rappelons-le).


Cependant cette période fut de courte durée: enivrés par cet "éveil", les sarens décidèrent d'ouvrir plus largement le passage afin d'accéder à des trihns de plus forte puissance…


et ce qui devait arriver arriva: il s'ensuivit un déferlement d'énergie trihnique à travers le portail, déferlement qui rapidement s'avéra trop important pour pouvoir refermer la brèche, le portail se retrouvant auto-alimenté par l'énergie électrique libérée…

A ce paysage déjà apocalyptique, dans une atmosphère crépitante d'électricité, saturée d'ozone, vient alors se surajouter l'impensable: un gigantesque Titan d'Esprit se matérialisa dans un déluge de vent et d'éclairs et se mit à ravager la zone environnante, se gorgeant de l'énergie trihnique affluant par le portail!


Devant l'urgence de la situation, les sarens durent se résoudre à user d'armes surpuissantes pour anéantir le Titan et ensevelir le portail…

ils y parvinrent mais la région garda les stigmates des dégâts occasionnés par la créature titanesque et le pilonnage qui la terrassa: une gigantesque dépression au fond desquels gisaient les ruines du portail, dépression qui au fil des siècles et des précipitations finit par donner naissance au Lac rouge…


Il s'avère que bien que le portail fut effectivement détruit dans l'attaque finale, sa destruction n'a pas totalement refermé la brèche et au cours d'événement précis (tel que les nuits de baptême) la brèche se remet à "fuir", occasionnant les changements décrits chez les Darkens blancs.


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [19/03/2015] à 14:53

ça me va bien tout ça, on n'a peut être pas besoin de remonter jusqu'aux sarens pour la justification, des mages darkens antiques qui auraient bricolé une stèle d'embiose et qui se seraient frités avec un titan peut très bien faire l'affaire…


Mais c'est comme tu préfères..


Après pour info les Sarens étaient vraiment une espèce peu recommandable et ils utilisaient les stèles d'Embiose pour nécroser les individus à tour de bras, de manière industrielle… Je n'en dirai pas plus pour l'instant, mais ça vous donne une idée du genre de civilisation qu'ils ont pu bâtir…


Tout ça pour dire, que l'on peut très bien utiliser l'antiquité comme période ayant permit de créer toutes sortes de trucs et de tenter des expériences qui ont pu bien foirer.

On peu imaginer que la magie antique, était de nature instable car trop lié à la psyché des magiciens. Contrairement à la magie Nomoï, ou l'énergie provient de trihn et permet donc au magicien de conserver une distance par rapport à sa pratique magique et donc d'être plus stable et plus efficace. Ce n'est pas pour rien, si la magie Nomoï s'est répandue de la sorte dans toute l'Héossie…


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [19/03/2015] à 15:34

ah ça lève le voile sur la mentalité de ces chers Sarens…


bon du coup, je vais voir soit je reste sur les Sarens en modifiant quelque peu, genre ils ont utilisé le portail comme une expérimentation pour utiliser le plan d'Hespride comme source d'énergie, soit je pars sur ton idée.


Je voulais situer la catastrophe suffisamment loin dans le temps pour que le passage des siècles ait quasiment gommé ce évènements, histoire que les premiers venus ne puissent pas forcément en trouver trace, sans compter que j'envisage de créer un scénario qui pourrait lever le voile sur ces évènements.


Le côté "techno-magie" pourrait élargir le cercle des éventuels protagonistes d'après moi.

Je vais bosser la chronologie afin de voir quelle hypothèse apporte le plus de possibilités 😉


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [19/03/2015] à 16:02

ok, pas de soucis, fais-toi plaiz…


Les Darkens blancs du Trihngahë posté le [19/03/2015] à 21:48

Après réflexion, le trip magie antique qui a mal tourné m'inspire aussi, je verrais bien des mages antiques darkens qui auraient utilisé un artefact sur la stèle d'Embiose pour puiser de façon illimitée dans le trihn d'Hespride, au point que ça ait dérapé et matérialisé un titan.


ça a le mérite de situer les darkens dans la continuité avec une possible transmission de savoir mal interprété, etc, et c'est vrai qu'il n'y a pas nécessité de remonter jusqu'aux Sarens.


Donc je vais développer ça, ça peut donner un scénario où différentes factions chercheraient à découvrir le pourquoi du changement de ces darkens et ensuite les amener à vouloir récupérer l'artefact (qui n'aurait pas été détruit, mais sous l'effet d'un enchantement scellant la brèche mis en place par les mages après que le Titan ait été vaincu/repoussé, voir scellé dans l'artefact)


Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10