SpecialisationsDomaineNiveau
Armes humaines NÉCROSE +2
Technologie TECHNIQUE +3
Culture humaine SAVOIR +2
Vie urbaine SOCIAL +1
Arpège SOCIAL +1
Musique ARTS +1
PouvoirsDomaineRang
Force des Limbes NÉCROSE I
Méchanceté gratuite NÉCROSE I
Anticipation NÉCROSE I
Analyse TECHNIQUE I
AcquisCatégorieNb
CrédosRichesse100
Matériel équipé
Arme à feuTechnologie1
CalculateurTechnologie1
Casque d’unité virtuelleTechnologie1
Lentilles caméraTechnologie1
Tablette ArpègeTechnologie1
MotivationsDomaine
Conseiller les Notables NÉCROSE
Comprendre et maîtriser la technologie humaine TECHNIQUE
Comprendre et maîtriser la technologie humaine TECHNIQUE
avatar perso


Féminin

Madison Polspring

Humain Novateur des Cités

Métier : Infotek
Joueur : Kriss
Expérience : 2 PXs (total : 19)

7
5
8
2
3
8
7
6
2
4
4
1
2
4
3
3

Carnet de Voyage
Auberge du Mulf enrhumé, après les épreuves du Rite d'Itinérance. Tenue par la Maîtresse des Castes locale; Olioma, une Boréale. Lendemain, petit déjeuner, servi par un Woon, Padou.
Kwak kwak, donneur de leçons
Onde des Feuilles, Indar Feling / Boréal
Gaelom, Boréal combinaison fine plaque métallique, épée Feling, Tawa Tatoune, Tarlac Crachoum

Entrent Jiz, Maitre Négociant Dhelion (jovial), et Terre, Maitre Magicien Nomoï (froid). Vont dans l'arrière-boutique. Discutent d'envoyer qqn au village de Nouma, celui de Kembala attend des nouvelles. Olioma suggère de nous envoyer. Message de petite ville de Kembala, plus isolé qu'ici. Woon de la tribu des Maakombas arrivé à Kembala depuis Nouma, boite magique trouvé et convoité par une tribu voisine les Kaarkanis (Boréaux). Jiz nous invite à choisir des Shadrags et nous donne le chemin vers Kembala. Contacter Langue-de-Bois, un Feling Maître des Négociants. Me rappelle un escroc connu à Käm, qui aurait disparu suite à un coup foireux.

Batiment de métal avec scierie et fumée + Grand Arbre + chaumières. Mélodienne nous pointe vers le bâtiment. Il y est entouré de 3 échoppes. Menuiserie, charpentier, ebénisterie. Menuisier : objets bien faits en bois robuste et souple. Ebeniste : un peu moins bien fait mais joli quand même. Woon à la vente et Feling au regard fuyant. Goumia assistante de Gabou reparti. Boite à images qui parle, dans les mains du chef Mako. Autre tribu vu en train de se préparer à attaquer. Il faut traverser la Forêt des Songes vers l'est, vers Nouma. Légendes = présence de créatures maudites, les Songes. Distance = 4h de marche.

Croisée des chemins. ESE, E, ENE. Jeune Feling chantante approche avec des mouvements lents. Regard de Neige, fille de Bon Repos, maître Shaaniste (Hospice de Bon Pied Bon Oeil). Dans la forêt, certains lieux occupés par les créatures. Se fier à son intuition ou à la magie ou au Rituel des Limbes. Pas de réussite donc prenons à l'est. Marche pendant 1h.



Réussite (13) -> pas vers la rivière. Allons à l'est. Puis symbiose de rituel des Limbes (13) -> zones dangereuses partout devant. (+1 px en Rituel et en Shaani). Allons au SE. Formes fantômatiques, atmosphère lugubre. Luttons avec du Rêve, du Pacte Nécrotique et de la conjuration d'anti-âme. Dernier chemin vers l'E. Loups fantômatiques écartés plus facilement. Sortie du bois à 10h.

Un Woon à notre rencontre parle en langue primale. Héle Gabou pour nous. On mange. Récit de Gabou : Mouba l'espiègle a ramené de la forêt il y a quelques jours la boîte. Bagarres pour la possèder. Mako a fracassé le crâne du dernier prétendant et est reclus dans sa hutte. Gabou n'a pas participé et a tenté de briser l'objet. Une force mystérieuse a possédé Gabou et le décourage de s'approcher de la boîte. Différence avec les Songes : peur au lieu de désespoir. Cube noir. Eclaireurs Kaarkanis apercus par des patrouilleurs.



Kwak et moi créons des défenses. Onde des Feuilles et Gaelom échouent pitoyablement à parler aux Kaarkanis. Les Kaarkanis chargent au sud, à l'est et un peu au nord. Quelques attaques à distance et pas mal d'affrontements au corps à corps. Onde pousse le chef à sortir de sa hutte et celui-ci se rue à l'attaque. Les Kaarkanis refluent. La nuit tombe et le village panse ses plaies et éteint les incendies. Onde et Kwak soignent. Je répare les dégâts. Allons à la hutte de la famille de Mouba. A trouvé le cube suite à un coup de tonnerre dans la forêt + feu.

Le lendemain, rencontrons le chef. Voit des lieux, des paysages dans le cube. Je l'examine. L'une des faces est un écran vidéo. Il s'active et des images de paysage vus de dessus puis une descente. = boîte noire. Système de protection attaquant l'esprit de tout agresseur. Discussion avec le chef. Il accepte de nous laisser la boîte. Celle-ci émet un signal que je ne peux éteindre. Le chef nous autorise à aller en forêt avec Mouba et deux guerriers.

Nous nous cachons à l'approche d'une patrouille de 6 humains. Ils détectent la proximité de la boîte et voient Kwak dépasser de sa cachette. Celui-ci sorti, nous finissons par apparaître. Le chef de la patrouille exige de savoir qui je suis et ce que je fais ici. Mon bluff d'être en mission pour la famille XXX ne m'aide pas et la conversation devient tendue. Le chef refuse de nous octroyer une compensation bien méritée et nous lui cédons de mauvaise grâce l'objet. Peu après les avoir laissés, les boréaux escaladent un arbre et aperçoivent le lieu du crash, effectivement très bien gardé. Après réflexion, nous décidons de ne pas nous aventurer près du camp et repartons vers Kemballa à travers la forêt des songes.

Avant de rendre compte au conseil local, nous faisons halte à la demeure du Shaaniste dont nous avait parlé sa fille. Puis le conseil nous remercie.

+500 Crédos (récompense du conseil)
+5 px

Molanmalméis -> nord (Odei, Ygwanie, Nöm) en direction de Silniberana
Le long du Toyol, maison des voyageurs (Auberge du poisson frétillant), un peu vide. Trois Delhions contemplatifs. Un petit Ygwan cuisinier, Dek Erk. Repas sur place. Erk nous parle d'un emploi de saisonnier au village d'Axiol, proche du chateau de Rengaar, pour finir la récolte de courgines de Main d'Argile, une cultivatrice réputée. Plusieurs autres offres avaient déjà été lancées pour d'autres tâches cette saison et le cuisinier s'en étonne. Nous acceptons pour le conseil des castes.

Sur le chemin, un troupeau d'herbivores que Kwak identifie comme des Mulfs nous arrive dessus et en blesse certains qui ne s'écartent pas assez vite. Quelques jours plus tard, au soir, nous voyons de loin un château. Sur l'autre rive, une bourgade. Cette région s'appelle la province abyssale à cause d'immenses chutes d'eau à sa limite nord. Relais des voyageurs, l'Etoile des voyageurs. Grandes tablées, beaucoup de mondes. Boréal aux commandes, Boliom. Quand on mentionne Main d'Argile, il parle d'accidents dans les champs, peut-être dus à sa rivalité avec Toksar, cultivateur de radhin. Kastet, un enfant Kelwin, est envoyé prévenir Main d'Argile.

Domination des humains du château sur la région, dont le noble Daren Blackrock. Feling entre, précédée de Kastet, plutôt jolie, sympa, pataude. Trébuche sur un bol. Les précédents saisonniers ont été victimes des ouvriers de Toksar et sont à l'hôpital. Nous offre 500 crédos de salaire. Elle nous amène dormir à la ferme. Bien équippée dont des équipements agricoles et un morphe om-28, spécialisé en réparation. Main d'Argile est mariée. Om-28 a un bras terminé par un cylindre creux et un dispositif au centre de son thorax. Il s'agit d'un système de défense. Om-28 ne sait plus qui l'a construit car il a été reprogrammé par Blackrock. J'identifie l'embout comme un module lance-flammes et le dispositif comme un émetteur d'ondes.

La nuit, réveil en sursaut. Main d'Argile paniquée, odeur de brûlé, venus d'une parcelle de courgines. Om-28 sort de la maison. Kwak et moi tentons de construire un systéme de transport d'eau tandis que les autres organisent les villageois accourus en une chaine de seaux d'eau. Une fois le feu éteint, l'examen du champ révèle qu'au départ du feu, il y aurait des restes de 3 corps calcinés, dont les chairs étaient nécrosées avant d'être brûlés. Gaelom repère d'autres traces de brulis formant comme une piste. Kwak (1 px en Rituel; 1 px en Shaani) évoque l'existence de sylphes, petits êtres malicieux et aussi de Golems, plutôt solitaires, de Géants vivant en horde pillant les villes, de Titans de 20 m de haut.

-2 px Shaani, pouvoir de langage de groupe

Main d'argile suspecte Toksar, qui est ritualiste de la terre. Nous apprend que des villageois auraient été nécrosés. Om-28 se sent potentiellement coupable. A rêvé de nombreuses fois de brûler les villageois. Toksar était venu se plaindre de la réduction octroyée à Main d'Argile par Darren sur les droits de passage. Les autres vont à l'hospice vérifier l'état des précédents saisonniers. Ils sont toujours inconscients. L'un aurait pris un coup de fourche. J'examine la carte mémoire d'Om-28 : c'était un prototype de morphe anti-nécrosiens chargé de maintenir l'ordre dans la mine de métal pour les Albaman, surveillance des esclaves qui travaillaient, et se nécrosaient à la tâche.

A l'auberge, les autres recueillent des rumeurs. Le mari de Main d'Argile, Regard de Feu, est souvent absent pour le commerce des courgines. Le couple aurait voulu des enfants mais n'y arrive pas. Le chef du château serait atteint d'une maladie mystérieuse. On le surnomme le Prince Roche. Les Oshkin voudraient racheter le village et le transformer. Les récoltes iraient presque toute au Prince Roche. Les nécrosiens roderaient la nuit dans le village et boiraient le sang des bêtes. Le Prince Roche aurait pactisé avec un esprit des forêts (leader nécrosien). Dans l'ancienne mine, les humains auraient réveillé un ancien élémentaire de feu.



Après quelques heures de récolte, à la pause vers chez Toksar. Les champs semblent plus pauvres. Les radines ressemblent aux courgines. Toksar voie Onde des Feuilles prendre une radine dans son sac. La discussion est donc brève et il nous enjoie de quitter son champ. Nous dormons tandis que Gaelom et Onde des Feuilles alternent un tour de garde.

Le lendemain, travail le matin et visite au château. Ambiance triste dans l'enceinte. Gaelom et Onde perçoivent un mouvement qui disparaît derrière un mur, sans pouvoir le suivre. Accepté dans la chambre de Darren. Homme allongé à la peau grisâtre. Les nécrosiens pourraient provenir de la forêt de l'est (de l'autre côté de la rivière). Gaelom détermine que sa maladie n'est pas d'origine magique. Il nous montre sa jambe en voie de pétrification et d'effritement. Symptômes il y a 2 mois. La mine était exploitée par les Albamans jusqu'à la révolution. Depuis, fermée et réputée hantée. Dit que sa garde mélodienne chuchote dans son dos.

Repartons vers l'extérieur. Les gardes ont effectivement des comportements bizarres, rappelant des aspects nécrosiens. Main indique qu'elle s'entendait bien avec Toksar avant qu'elle ait des avantages avec Darren. Après que Toksar se soit plaint, Darren a augmenté ses taxes. Toksar est un Ritualiste de Shaan. Allons chez lui munis d'un fût de boisson alcoolisé. Chez lui, sa femme mélodienne nous accueille en nous offrant une infusion. Oriana Lemiloneas. A eu des gardes de sa famille dans le château. Jeune Darken entre dans la pièce, Tarek. Repart après avoir réclamé. Père de Toksar, Roksar était passé il y a un peu plus de deux mois et Toksar était encore plus mal après. Roksar ermite Ritualiste ex-membre du Conseil des Castes.


De retour chez Main, on se prépare pour aller à la mine. J'avise des produits chimiques et commence à préparer une bombe tandis que les autres vont mener l'enquête à la taverne... Les rumeurs n'apprennent rien. Tarek est à la taverne. On apprend que c'est le grand-père qui a menacé Rengaar et que Main et Toksar étaient amis avant l'histoire des taxes. J'ai un explosif de la puissance d'une grenade à fragmentation (p 180). Allons à la mine. Il y a des petits bruits stridents à l'approche de l'entrée.

En entrant, un souffle chaud nous fait frissonner, puis il fait plus frais. Le glyphe des Albamans orne un mur. Des batiments en ruine semblent avoir été fréquentés par un chemin de terre plus tassé. A l'intérieur, il fait plus chaud. Un crissement devant nous. De plus en plus chaud. Dans la salle où nous débouchons, un grand brasier semble provenir d'un fourneau de fusion du métal. Gaelom et Onde perçoivent une forme rougeoyant de grande taille au fond de la pièce. Laissant nos lanternes à l'entrée, on se rapproche. Pour Gaelom, il s'agirait d'un Golem de Feu.

Gaelom s'approche pour lui parler. Il ne nous comprend pas. On recule. Il nous suit. De plus en plus vite. Il va plus vite que nous et Kwak se prend un souffle de feu. Le Golem nous atteint presque mais ma tentative de discussion l'arrête et Gaelom s'aperçoit qu'il est aveugle et effrayé. Onde le calme en chantant un son grave que le Golem reprend. Il retourne bientot dans le batiment. A la mine, une bifurcation de trois chemins arrive au bout du tunnel principal. Je reconnais que nous sommes les seuls à fouler ce sol depuis plusieurs mois voire années, et qu'aucun être ne vit ici (+1 px en Technique, +1 px en Shaani). Onde et et Kwak explorent le reste de la mine jusqu'au bout de la nuit sans rien trouver. Le matin, travail au champ et à midi, nous accompagnons Main essayer de renouer avec Toksar. Toksar et Tarek récoltent pendant qu'Oriana rentre le linge. Oriana est entreprise par Kwak et estime que de Toksar ou Roksar, c'est le père qui a probablement agi, ayant annoncé se rendre immédiatement au château.

Après un aller-retour pour chercher de quoi manger et boire, la discussion avec Toksar commence. La conversation se déroule bien. Les options d'association sont évoquées. Toksar confie que c'est bien Roksar qui a causé la maladie. Il pourrait peut-être accomplir un contre rituel. Rendez-vous est pris le lendemain tôt pour aller au château.


En regardant en privé la vidéo prise au château précédemment, je constate que les gardes semblent méfiants, nous regardent de travers; et une forme se cache derrière un coin de mur, forme à large capuche et manteau bordeaux, mais l'image est floue voire translucide par rapport au reste du décor. Le lendemain, partons avec Toksar, Main et Om-28 pour le château. Deux gardes Mélodiens nous arrêtent au début du pont et nous laissent continuer quand on affirme pouvoir guérir le Prince. Dans sa chambre, Toksar et le Prince commencent à lever la voix l'un contre l'autre mais Kwak convainc Toksar de laisser le passé derrière pour un temps. Le Prince a l'air désabusé face à ce nouvel espoir, alors qu'il semble faible et le visage maigre.

Toksar commence à créer un cercle de rituel avec une pierre blanche incrustée d'un diamant au centre. Daren parle de l'élixir qui lui a été donné par un individu peu recommandable selon lui et que je lui fais confirmer être habillé d'une cape rouge. Interrogé sur ses gardes, il les soupçonne d'être passé sous la coupe de son contact. Il pense qu'il a des liens avec les nécrosiens. Ses serviteurs sont nécrosiens. Le marché consistait en acceptant son installation dans la forêt de l'autre côté du pont et un droit de passage nocturne sur le pont.

Une journée de rituel se passe. Au milieu, l'officier des gardes essaye de nous dissuader de rester. En fin de journée, le prince nomme l'homme en rouge Antarax. Le pacte se terminera dès que le prince n'aura plus besoin de l'elixir. Il y a une centaine de gardes et le prince n'a confiance qu'en quelques serviteurs. Il fait venir son morphe de combat Kal dans la pièce pour protéger la pièce.

Le lendemain, on pousse une armoire presque jusqu'à bloquer la porte. En fin d'après-midi, une patrouille arrive dans le couloir. Le chef proteste, tente de pousser la porte et n'y arrivant pas rentre dans la pièce avec un collègue. Onde, Om et moi-même forçons pour pousser l'armoire contre la porte. Le combat commence. Je tombe inconsciente après avoir blessé le chef en profitant de l'attaque d'Onde. Gaelom abandonne le rituel pour entrer en lice. Om affronte l'autre garde. Onde se prend une blessure puis le chef se désinteresse de lui pour attaquer Gaelom qui lui a causé une blessure. Gaelom en vient à bout avec Crachoum. L'autre garde se rend. Onde me soigne et en me relevant ma rage me pousse à tirer sur le chef blessé, le tuant.

La nuit passe. Le lendemain, pas d'intrusion. Le rituel se termine par un claquement des mains de Toksar. Une lumière se répand depuis les pierres et vient s'enrouler en poussière multicolore sur Daren. Sa peau rocailleuse s'effrite et révèle bientôt une peau saine. Il s'éveille et s'exclame que ca a marché. Devant le risque d'attaque du village par la horde nécrosienne, nous partons tous sauf Main, Kal et Darren par la fenêtre via une corde improvisée. Main nous conseille d'aller trouver les Maitres Novateurs et Maîtres Erudits Ork'mel et Ter'mel. dans une hutte à l'écart, afin de faciliter la défense du village. Melanoi, une vieille Mélodienne Shaaniste un peu bizarre pourrait aussi aider.

La descente se passe sans souci. Nous nous faufilons hors du chateau en nous éloignant d'un rassemblement de gardes Mélodiens vers le côté opposé au village. Toksar accepte d'essayer d'amadouer le golem. Nous avons une piste pour Melanoi et je m'y rend tandis que les autres se rendent chez les Maîtres. Gaelom au passage avertit l'infirmière de l'hôpital de l'attaque des nécrosiens, mais elle prend cela pour une tentative de séduction. Chez les Ygwans, Ter'mel fait apparaître une forme ressemblant à un Nomoï (trace fantôme des temps anciens; parole des temps oubliés) qui lui demande s'il cherche du savoir ou s'il veut désigner une victime. Ter'mel demande à propos de la horde. Le fantôme lit dans un livre fantôme que la horde attaquera cette nuit, avec au moins 300 Nécrosiens plus 100 Mélodiens. C'est de la magie des temps anciens.

Je ne trouve pas Mélanoi. On se retrouve à l'auberge. +10 Crédos sur une course de furet. Ter'mel fait un discours sur l'arrivée des Nécrosiens et la nécessité de se battre. Les villageois sont incités à aller chercher leurs armes et aller au pont. Pendant ce temps, nous allons à la hutte chercher Ork'mel. Il n'est pas très chaud sur le plan de démolition mais finit par nous confier du matériel. Deux tonneaux de liquide explosif et des mèches. Sur le pont, au loin Gaelom voit les gardes avec leurs torches et des formes décharnées sortir de la forêt avec une forme en manteau rouge.

Plaçons les tonneaux sur le côté du pont juste après le château, avant la forêt. Alors que Gaelom et Kwak essayent de remonter, Onde et moi tirons sur un nécrosé plus rapide que les autres. Kwak a du mal à remonter. Onde et moi faisons tomber le type en avance. Kwak finit par remonter alors que le Golem arrive et franchit notre position pour aller bruler les nécrosiens. On commence à courrir quand l'explosion nous entraîne dans les airs. En retombant, je suis assommé et Kwak se retrouve accroché de nouveau à la rambarde du pont. Celui-ci commence à s'effondrer.

Gaelom me porte vers le village et Onde réussit à tirer Kwak. Arrivons au village. Le château est maintenant une île. Les nécrosiens finissent par se retirer. Atmosphère de soulagement mêlé d'inquiètude. Deux jours plus tard, une navette se pose dans le chateau puis repart vers le village. Main et Darren en sortent. Ils nous félicitent. Darren évoque un projet de bac pour remplacer le pont.

+500 Crédos chacun (récompense Darren)
+500 Crédos chacun (salaire de la récolte)
+4 Prestige
+12 xp

6->7 Nécrose
5->6 Technique
3->4 Rituels


Silniberana. Fête du tissu. Gaelom (ou Kwak) a entendu parler d'anciennes ruines Sarens dans la région. Zone portuaire séparée de la zone humaine par une rivière. Gaelom et Kwak ressentent une présence nécrosienne dans une ruelle. C'est une créature probablement d'origine Ygwan, avec des augmentations biomorphes dont des rotules pas communes. Il finit d'encanter un tourment (Altération des souvenirs, rang 2) a une jeune Feling/Mélodienne (peau ambrée, yeux bleus/verts), et retire le masque porteur du tourment du visage d'ycelle. Selon Gaelom, il ne resterait qu'une seule utilisation. Gaelom et Kwak foncent au combat. La créature projette sa langue dans la bouche de Kwak. Elle fait un bond énorme grâce à ses membres biomorphiques. Bien que fléché avec succès par Onde, il parvient à fuir par les toits.




La fille s'appelle Kalami (20) et nous remercie (après quelques gifles pour la déchoquer). Fille d'Algenas, un négociant en bordure des portes du palais. Elle est amoureuse de Liam Vasquez, le fils du consul Richard Vasquez, branche de la grande famille des Ikanez. Vasquez spécialisé dans les munitions. Kalani crie son amour à tous vents. Onde la modère. Une Boréale arrive. Son amie Limidia.



Elle nous invite à raccompagner Kalani (19) chez elle. Une grande résidence proche d'une enceinte avec jardin et palais.


Kalani nous présente Algenas. Il est trop tard pour un docteur alors Kwak se goinfre. Calme avant la Tempête qui se trouve par là se présente. La soirée avance.




Nous rencontrons la femme d'Algenas, Lisialen, une autre fille Salena et un "fils de la famille", Alphegiom, à qui Lisialen adresse des regards noirs. Une dispute étouffée dans la pièce à côté entre Algenas et sa femme provoque son départ.



Onde et moi remarquons que Salena et Lisialen rembarrent plusieurs fois Kalani. Salena critique la résolution de sa soeur. Kalani parle d'amener Kwak à Mollo, un Woon bizarre qui lui a appris la nature et qui était un bon ami de sa mère Espoir de Vie. Alphigiom, fils de la domestique Servane qui est aussi la mère de Limidia. Lisialen porte la culotte apparemment.

Tout le monde va se coucher. Onde effleure les rêves de Kalani qui sont remplis de bonheur. Kwak se lève pour aller manger un morceau et entend une conversation entre Algenas et Calme à propos des manigances de celui-ci, de la fille d'Algenas et d'un réseau de passeurs (= résistants de l'époque de la Révolution; certains continuent à lutter contre les humains; à l'époque ils avaient établis un réseau clandestin de portes de transfert).

Le lendemain, Kalami nous emmènent, accompagnés de Limidia, dans le sud de la ville. Limidia passe chez elle récupérer une écharpe. Passant à côté du marché, arrivée à une maison. Pièce unique, ouverte, rempli de bric-à-brac, éclairé par des lumières phosphorescente. Il nous accueille comme s'il nous attendait plus tard.



Historien, guérisseur et esotériste. Dit ne pas encore avoir fini l'antidote. Demande un service en échange. Il veut que nous accompagnions Kalami sur la route de sa destinée. Après avoir bu, le Woon l'embrasse goulument et longuement, extrayant finalement le morceau. Le Woon s'endort. En l'attendant, Kalami nous tire les cartes.

? - Vous allez etre sensibles aux fortes émotions
Travail - Des efforts à fournir.
Chance - Face aux maladies et aux poisons
Amour - Amour conflictuel
Origines - Liée à la force intérieure des ancêtres
Projets - Voyage
Sexualité - De nombreuses conquêtes
Richesse - Un pécule confortable
Environnement - Inquiétant
Névrose - Stress post-traumatique

Les autres vies de Madison Polspring
avatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar persoavatar perso